CFTC Défense

ELECTIONS PROFESSIONNELLES

Du 1er au 8 décembre 2022
Votez pour défendre vos revendications à nos côtés
Votez pour l'Alliance CFTC-Défense-CGC !

logo CFDT
logo CFTC
Le 28 mars 2018, l’ICA Laurent Mercier, recevait pour la 3ème fois les organisations syndicales dans le cadre du GT SI DGA. Les 1ers éléments, quant à ce qui attend les informaticiens, ont été présentés : le périmètre d’activité retenu du nouveau service S2NA, les prémices de son organisation nationale, l’avancement des travaux en cours et les échéances à venir.
9 avril 2018

UN CTSI REVU, CORRIGÉ ET SURTOUT VERTICALISÉ

Le 28 mars 2018, l’ICA Laurent Mercier, chargé de mission auprès du directeur du SMQ, recevait les organisations syndicales dans le cadre de la 3ème réunion multilatérale du GT SI DGA concernant la prochaine évolution de l’Informatique à la DGA.

L’objet de la réunion était faire un point d’étapes sur le projet et donc de présenter les décisions prises par le COMEX DGA en mars 2019, deprésenter les 1ères orientations quant à l’organisation de ce nouveau service et les évènements à venir ainsi que le calendrier associé.

 

Rappel de la démarche

L’ICA Mercier rappelle que le but de son mandat est de réfléchir à une nouvelle organisation de l’informatique de la DGA pour être en capacitéde faire face aux prochaines évolutions à venir : intelligence artificielle, cyber-défense, objets connectés, interconnexion des centres… tout en prenant en compte la pression sur les effectifs imposés par la Loi de Programmation Militaires.

Pour la CFDT-CFTC, il s’agit juste d’une nième réorganisation de l’informatique visant à déplacer de la charge, encore dévolue aujourd’hui aux centres, vers un service à compétence nationale (i.e. verticalisé) !

 

Périmètre d’activité

Le chargé de mission (CM) rappelle que fin 2017, des travaux, quant aux attentes des uns et des autres, avaient été conduits dans les centreset en centrale et avaient aboutis à l’élaboration de 3 scénarios d’organisation du futur service appelé alors « SI DGA », les différences tenant aupérimètre d’activité couvert :

  • le nouveau service reprend informatique de gestion, applications orphelines, infrastructure réseau standard, SI unitaires hors essais, et SI de sureté (contours EMPIRE),
  • le SI DGA reprend en plus le backoffice essais (moyens infra et logiciels qui concourent à la préparation et à l’exploitation des essais) et SI d’expertise,
  • le SI DGA reprend en plus le frontoffice essais (moyens infra et logiciels qui concourent à la réalisation de l’essai).
  • En plus, quel que soit le scénario retenu, s’ajoute un paquet de services transverses qui vont de la gestion de projet aux processus d’acquisition…Ces 3 scénarios ont été présentés au DGA qui a rendu son arbitrage le 19/12/2017 en préférant le scénario 2 d’organisation.

    La CFDT-CFTC réclamait depuis la 1ère réunion qu’une communication soit faite vers les personnels qui étaient dans l’attente depuis le CTR de juillet 2017, jour de l’annonce de ce projet. Nous connaissons maintenant le périmètre retenu. Il faudra maintenant leur donner beaucoup plus de précisions pour tenter de les rassurer.

Page 1


 

Déclinaison locale

Laurent Mercier indique que le 1er trimestre 2018 a fait l’objet de nouveaux travaux dans les centres. Chacun devait décliner, au sein d’ungroupe de travail local, le périmètre national pour leur site.

La CFDT-CFTC constate que sans consigne donnée quant à la création de ces groupes de travail locaux au mieux quelques informaticiens (IAG ou IST) ont été associés localement. Comme nous l’avions déjà dénoncé, sans implication de tous les personnels, il sera bien difficile d’obtenirl’adhésion nécessaire au projet.

L’ICA Mercier indique que l’analyse de ces travaux a permis d’identifier les principales attentes des centres :

  • gouvernance : le service disposera dans les centres d’un sous-directeur informatique de proximité, qui sera habilité à gérer les priorités à son niveau dans le but de garantir une bonne réactivité,
  • organisation : les centres ont émis le souhait de fluidifier, au regard des situations actuelles, les échanges avec ce nouveau service,
  • SSI : les centres demandent un soutien accru en sécurité des systèmes d’information (conduite d’audit, soutien …) pour les aider dans la démarche d’homologation des systèmes,
  • RH : besoin de renfort local, partage de savoirs, compléter les catalogues de formations,
  • Technique : extension au monde de l’IST de services déjà rendus à l’IAG : diffusion de correctifs, de sauvegardes centralisées, de supervision …
  • Achats : simplifier et uniformiser le processus d’acquisition informatiques.

A notre question quant à la charge qui sera transférée de l’IST vers l’IAG au regard des copies remontées par les centres, l’ICA Mercier nous indique qu’elle est estimée à 60 ETPE au regard des copies remontées par les centres.

La CFDT-CFTC souligne que les attentes des centres sont fortes. Seulement avec des effectifs constants sur la durée pour assurer le quotidien, les tâches nouvelles et la transition de l’organisation actuelle à la nouvelle, il semble bien que la tâche sera ardue, surtout pour les personnels IAG ou IST déjà largement identifiés en surcharge.

 

Organisation

Laurent Mercier dévoile les 1ères bribes d’organisation du nouveau service qui sera baptisé Service des Systèmes Numériques de l’Armement (S2NA). Il indique que ses priorités sont de maitriser dans le temps l’Informatique DGA au sens large en garantissant le niveau de service, gérer efficacement (dans un système contraint) les effectifs, développer une Gestion Prévisionnel des Compétences des informaticiens et afficher clairement une maitrise des systèmes informatiques en interne DGA. Il souligne vouloir fluidifier les échanges entres les centres et ce nouveau service.

Ce service sera l’interlocuteur unique vis-à-vis de l’extérieur de la DGA en matière d’informatique qu’elle soit IAG ou IST.
Il sera rattaché au SMQ, et pas à la DT pour éviter de privilégier les activités DT par rapport aux autres.
Les personnels seront en gestion du CMG de Toulon.

A notre question des effectifs estimés, l’ICA Mercier nous indique qu’il « espère » à terme aux alentours de 320 à 350 personnes dans le service.

Page 2


Il souligne que le choix de conserver les comités CCIST et CDSIAG n’a pas encore été tranché et qu’une partie de l’organisation régionale du CTSI sera conservée.

Comme l’anticipait la CFDT-CFTC, le S2NA sera bien un gros CTSI! Notre plus grosse inquiétude sera la capacité de ce service à assumer la charge compte-tenu des contraintes en effectif. La réactivité attendue, pour ne pas impacter les capacités de production des centres, implique des moyens humains à la hauteur de la charge. La sous-traitance, souvent citée et sûrement accrue, ne pourra pas pallier à tous les problèmes.

 

Montée en puissance

L’ICA Mercier précise le plan de rejointe et donc la montée en puissance de la nouvelle organisation. 3 principes sont présentés :

  • Pas de régression de service : l’IAG bascule immédiatement et la charge IST sera reprise progressivement,
  • Plan de bascule par centre : chaque centre élaborera un calendrier de ralliement,
  • Les services du S2NA seront disponibles pour les centres à mi-2019.

La montée en puissance du S2NA se fera en 3 temps :

  • Mi-2018 à mi-2019 : tous les centres rejoignent l’organisation du S2NA avec une attention particulière accordée, au regard d’une situation estimée plus compliquée (soit site riche en effectifs, soit informatique locale « mal traitée »), à un noyau dur : EM Gironde, EP, MI, MNRBC, TN, TT, CATOD, SDSI, CTSI,
  • Mi-2019 à mi-2021 : montée en puissance des nouveaux services du S2NA,
  • Mi-2021 : modèle cible atteint.

L’ICA Mercier indique qu’il entamera un tour de France dès avril pour rencontrer directions, syndicats, informaticiens et usagers dans les centres. Il souligne qu’il souhaite que la montée en puissance se fasse avec l’implication des personnels et celles des directions.

Il nous informe que les directeurs informatiques de proximité seront nommés dès avril. Quand nous demandons s’ils viendront de l’IAG, de l’IST ou d’ailleurs, il répond que rien n’est tranché et qu’ils pourraient provenir des 3. Par contre il précise qu’en 2019 ils rejoindront le S2NA. A court terme, ce sont eux qui devront écrire, avec les directeurs de centre, un plan de bascule des activités du périmètre du centre vers le S2NA dès mi-2018 pour un accès des centres aux services du S2NA mi-2019.

La CFDT-CFTC rappelle qu’une étude RPS récente au CTSI mettait en évidence une charge très élevée dans le domaine de l’IAG. Les directeurs de centres semblent aussi considérer pour la plupart que leur équipe IST est sous-dimensionnée. Pas sûr que la montée en puissance fasse baisser la charge !

 

Mouvement RH

Les 1ers textes d’organisation seront présentés au Comité Technique de Réseau DGA du mois de juin. Ensuite CTSI et SDSI fonctionneront en préfiguration du S2NA jusqu’à 2019 avant de disparaitre au profit de la création du nouveau service.

Les textes officiels d’organisation seront publiés début 2019 puis viendront les mouvements de personnels dans le cadre du plan d’accompagnement des restructurations PAR. CTSI, SDSI et tous les services IST des centres seront inscrits dans l’annexe du PAR 2019.

Page 3


Une 3ème entrevue où les choses commencent à se préciser. La CFDT-CFTC l’avait anticipé nous allons donc bien vers un CTSI nouvellegénération.

Beaucoup de travail reste à faire, notamment en local, sans aucune remise en cause du planning initial. Les gains attendus ne sont toujourspas clairement affichés. Comment faire plus avec autant tout en assurant la continuité de service?

Les personnels qui rejoindront le S2NA auront-ils tous les éléments en main pour se positionner quant à une mutation début 2019 ? Connaitront-ils toutes les évolutions de métiers à venir ?

Quel sera vraiment le pouvoir d’arbitrage des responsables S2NA locaux (sous-directeurs informatique de proximité) ? Sont-ils intégrés auxCODIR centres ?

Au cours de cette réunion, BigData, Intelligence artificielle et objets connectés, initialement présentés comme motivations pour tout changersemblaient pourtant avoir été oubliés.

Il reste encore beaucoup de questions alors que le calendrier avance pour un fonctionnement en préfiguration dès le mois de juillet.

Chers informaticiens, n’hésitez pas à venir trouver vos représentants syndicaux locaux et à participer aux réunions prévues dans le tour deFrance pour vous faire entendre.

Ce n’est pas la 1ère réorganisation de l’Informatique à la DGA, mais pourquoi celle-ci sera la bonne ?

Encore plus d’agents gérés par le CMG de Toulon, comment ce dernier va absorber la charge. Les agents de la DGA sont des éternels pions entre les mains de la DGA

%PETIT-PARAGRAPHE%Les organisations CFDT-CFTC étaient représentées par :
  • Serge Vermorel (CTSI Val de Reuil)
  • Julien Vinatier (IST Val-de-Reuil)
  • Alain Toulouse (CTSI Toulouse)
Informatique à la DGARetour